Blog

Le social commerce progresse timidement

Posted by admin on 22/05/13 16:14

La dernière étude de Global Market Insite (GMI) indique que les consommateurs se rendent sur les réseaux sociaux pour s’informer plutôt que pour acheter.

 

Seuls 9% des Français inscrits sur les réseaux sociaux effectuent des achats à partir de ces sites.
Néanmoins, nombreux sont les membres à s’informer, partager et lire des avis.
C’est ce que révèle la dernière étude de GMI (Global Market Insite, Inc.), fournisseur de solutions technologiques et d’études de marché internationales, réalisée en avril 2013.

 

L’influence des plateformes sociales est toutefois considérable.

Un tiers des personnes interrogées qui ont effectué un achat sur les six derniers mois (32%) ont changé d’avis après avoir vu sur un réseau social des informations négatives ou inattendues sur un produit ou service. Une proportion qui s’élève même à 43% concernant les 18-24 ans.
Au total, un quart des membres s’y rendent pour prendre des idées avant d’acheter. En effet, près d’un quart (24%) à avoir effectué un achat lors des six derniers mois, ont d’abord suivi un lien sur Facebook, contre 5% sur Twitter, 3% sur un blog, 2% sur Pinterest, et à peine 1% sur Timblr et Instagram.
27% regardent des photos, 19% vérifient les évaluations des produits, 13% s’intéressent aux descriptions de produits contre 10% qui lisent les posts de leurs amis.

 

 

Pour l’instant, seuls 7% estiment que la page d’un magasin sur un réseau social est la source la plus fiable pour acheter, contre 3% pour la page d’un détaillant en ligne. Enfin, la grande majorité (61%) jugent que le site d’un magasin ou le site d’un détaillant (29%) est le plus fiable.
« Ces résultats montrent que le social commerce est encore à un stade embryonnaire même si certains éléments laissent penser que les consommateurs sont plus ouverts à ce nouveau mode d’achat. Plus de la moitié des 18-24 ans inscrits sur un réseau social ont « aimé » un produit sur la page d’une marque (55%). La nouvelle génération semble donc davantage embrasser l’idée du social commerce.

 

Cependant la route est encore longue pour les marques et détaillants afin de rassurer le consommateur », observe Michel Pélegrin, Directeur France chez GMI.

 

Méthodologie de l'Etude GMI sur le Social Commerce :
Etude en ligne menée en avril 2013, l’étude a sollicité un panel de 1001 Français utilisateurs d’un réseau social. L’étude a aussi été réalisée au Royaume-Uni et en Allemagne.

Topics: f commerce, Social Commerce, Global Market Insite, GMI

Restez informé avec le récap hebdo

Catégories

Plus de catégories

Articles récents