Blog

Choisir sa plateforme de personnalisation : les 6 points clefs à juger pour vous garantir l’entière maîtrise de votre outil

Posted by Netwave on 28/03/16 12:00

 Point #1 : vous devez avoir la main sur le back office de votre plateforme

Vous devez accéder au back office pour du paramétrage et pas seulement pour de la visualisation de résultats.

Votre plateforme doit pouvoir fonctionner sans intervention humaine tout en vous permettant:

• de lui communiquer votre stratégie (influencer les moteurs d’IA)
• ou de définir vous-mêmes certaines règles

Si ce n’est pas le cas c’est, soit que votre plateforme n’est pas paramétrable et qu’elle applique les mêmes règles à tous les sites, soit que vous devez passer par le prestataire… qui vous facturera ses services.

> Un enjeu non négligeable ici : pouvoir adapter votre stratégie de personnalisation à votre spécificité… sans surcoûts. 


Point #2 : la configuration de règles manuelles spécifiques doit se faire par simple paramétrage et pas par codage !

Certaines plateformes du marché intègrent les règles en dur dans leur code… Attention, danger !

Dans ce cas, toute adaptation se traduira par :
1/ un délai de développement au moment où vous aurez besoin de réagir immédiatement
2/ un coût de développement quand vous aurez cru avoir un budget annuel cadré
3/ une version spécifique de votre développement que votre prestataire devra gérer…

> Si l’enjeu est, bien sûr, celui de la maîtrise des coûts, celui de la réactivité est également très présent.

Point #3 : vous devez pouvoir A/B tester les composants de votre stratégie de personnalisation

C’est-à-dire que vous devez avoir la possibilité d’A/B tester, aisément, deux stratégies, deux design de bannières, deux types de présentation de l’offre (remise en % Vs prix barré par exemple…etc).

> L’enjeu pour vous sera d’assurer une performance dans la durée en garantissant que vous maîtrisez vos évolutions.

Point #4 : votre plateforme doit vous offrir une fonction preview

Vous devez pouvoir visualiser, sur votre site, For Your Eyes Only, ce que donne concrètement dans une bannière un paramétrage que vous venez de faire., avant de la mettre en production.

> Ce point peut sembler trivial, mais l’expérience nous montre qu’en termes de productivité et de sécurité, mieux pré visualiser ce que vos visiteurs vont voir plutôt que réagir après coup à un effet indésirable que vous n’auriez pas identifié…

Point #5 : votre plateforme doit vous proposer des KPI’s riches et… compréhensibles

Mesurer la vraie performance de votre effort de personnalisation passe par la mise à disposition de KPIs clairs, du plus synthétique pour avoir une vision d’ensemble, au plus granulaire pour entrer dans le détail de chaque zone personnalisée.

Un conseil: se méfier des indicateurs « ésotériques » du type « CA influencé » et autres appellations peu orthodoxes. Elles servent souvent de cache-misère.

> Pour vous l’enjeu est crucial car de bons indicateurs et une information rapidement et clairement disponibles conditionnent votre capacité à comprendre et faire évoluer pour conserver une réelle efficience.

Point #6 : vous devez disposer d’un plein accès aux données brutes

Pas simplement en visualisation mais aussi en extraction.

Cela vous permettra tout d’abord de vérifier leur richesse et leur pertinence.

Cela vous permettra aussi de les intégrer dans vos propres systèmes (DRM, DMP, …etc). En principe l’outil devra avoir une connaissance très fine de vos visiteurs et de vos interactions.

> Vous jouez là l’enrichissement de votre connaissance visiteurs / clients.


 STATIONERY.png

Topics: Digital, Personnalisation, Digital Commerce

Restez informé avec le récap hebdo

Catégories

Plus de catégories

Articles récents