Blog

UX TIPS 37 | Quand la personnalisation améliore la compréhension de l’offre | NakedWines.com

Posted by Netwave on 04/05/17 07:30

La personnalisation d’un site ou d’une app peut-être proposée de manière plus ou moins tacite. Mais parfois, il peut être utile de montrer la personnalisation et de faire comprendre à l’utilisateur ce qui lui est spécifique et ce qui ne l’est pas. L’avantage de cette méthode est de laisser le choix à l’utilisateur quand aux options qui lui sont proposées, réduisant ainsi la sensation qu’il peut avoir de se voir imposer des offres.

C’est exactement le cas de NakedWines.com qui est un petit marchand de vin en ligne et qui, comme tout marchand de vin, chercher à mieux connaître les goûts de ses clients et prospects afin de les conseiller au mieux.
La différence avec d’autres sites, c’est que même les choix qui ne sont pas adaptés à l’utilisateur sont montrés, pour la raison décrite plus haut.

Ici, le système utilise un code couleur permettant à l’utilisateur de repérer rapidement ce qu’il aimera, ce qu’il aimera moins et ce qu’il n’aimera pas du tout.

nakedwines perso.png

Utiliser un code couleur simple et universel

Même si le orange, rouge et vert ne possèdent pas de sens particulier pour le cerveau. Notre culture de l’automobile nous a habitué à associer à ces trois couleurs des valeurs différentes. Le rouge pour l’interdit, l’orange pour la prudence et le vert pour la permission.
Ce n’est donc pas étonnant qu’ils soient repris ici tels quels. Pas besoin d’explications, tout le monde comprend ces codes (sauf dans les pays où éventuellement les feux tricolores n’existent pas, mais ça doit être rare).

Cela aurait pu suffire, mais Nakedwines a voulu encore renforcer le sens de ces pastilles en utilisant des signes, ce qui est peut-être moins heureux.
Avec une certaine logique, la coche vient s’adosser au vert pour signaler la permission, mais ensuite, le point d’interrogation et la croix peuvent être perçues comme des liens à cliquer (le bouton orange avec point d’interrogation comme un bouton d’aide, la croix sur fond rouge comme un bouton de suppression).

Il y a peu de chance, en vérité, que cela puisse induire l’utilisateur en erreur, mais toutefois, cette signalétique parait peu pertinente. Des smileys ou des expressions du visage auraient sans doute été plus appropriées et n’auraient pas induit de confusion.

Dernier point à ce sujet : ne jamais oublier qu’un élément d’interface peut voir son sens profondément changé par son emplacement à l’écran. Ici, pour atténuer le propos quand à l’utilisation de signes, le fait que les pastilles d’appréciation des vins se trouvent proches du visuels font deviner à l’utilisateur que ce ne sont pas des boutons (du moins, c’est évident pour la croix sur fond rouge, car alors, elle aurait été plutôt positionnée près du panier).

 

Rédigé par : Olivier Sauvage - Capitaine commerce

Topics: Personnalisation, UX tips

Restez informé avec le récap hebdo

Catégories

Plus de catégories

Articles récents